Liens utiles
Le site de l'école :
ISAE.fr
Facebook des admissibles :
Admissibles 2016
Le clip de promo 2016 ! Sur YouTube
De nombreuses infos sur Supaéro :
sur le forum prepas.org
Le site du BDE Supaéro :
http://www.bde-supaero.com/
Le lieu du WEI :
http://goo.gl/maps/q1It
Des infos sur les résidences de Supaéro
ici
Live vidéo admissibles
Caroline Bérard (directrice de la formation Supaéro) et Yoann Suignard (promo 16) ont passé l'oral sur Campus Channel et ont répondu aux questions des admissibles sur la formation et la vie étudiante à Supaéro.
Vous pouvez voir le replay sur YouTube
Matériel et documents
Ne pas oublier d'apporter :

Pour l'administration :
  • ->Photocopie R/V de la carte d'identité
  • -> RIB
  • -> Photos d'identités
  • -> Se procurer auprès de sa mutuelle la carte européenne d'assurance maladie (ça met quelques jours à arriver)
  • -> Copie du certificat de JAPD/JDC
  • -> Copie du diplôme de bac + notes de prépa
  • -> Attestations d'assurance "responsabilité civile vie privée" d'une part, et d'assurance locative si logé en rez (cf GMF par exemple)
  • -> Carnet de vaccination
  • -> Pour les étrangers, photocopie de la carte de séjour ET du passeport (valides)
  • -> Ton chéquier : scolarité, assurance sociale (~200 €), cotisation BDE (120 €), WEI (110-120 €), cotisation AS (~30 €), premiers tickets repas (~20 €) ...
Pour le WEI :
  • -> Sac de couchage
Pour ta chambre :
  • -> Un câble Ethernet (RJ45) droit, pas croisé (pas de wifi dans les rez)
  • -> Une multiprise
Pour te faire bien voir de certains groupuscules de l'équipe d'inté :
  • -> Des boules de pétanque
Contacts
Contacts pour l'inté : Prez - Igor 06 31 49 79 43 - (igor.desmoulin@isae.fr)
Sexcrétaire - Rayane 06 62 51 49 84 - (rayane.benbouazza@isae.fr)
Trésorier - Clément 06 18 21 70 37 - (clement.bouvet@isae.fr)
Contacte-nous pour toute question, cas particulier, besoin d'affection ou pour organiser ton rapatriement depuis la gare ou l'aéroport.
Page Facebook du BDE

Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Troy le Lun 04 Aoû 2008, 13:01

Non jeans, que tu le veuilles ou non, la renommée d'une école en france est avant tout liée à son niveau de recrutement ( il n'y a qu'a consulter les grilles de salaires des entreprises pour s'en convaincre).
Je rejoins l'avis de Yo : le fait que des gens refusent ECP ou mines (et c'etait le cas bien avant le rapprochement) pour venir à supaero est la preuve aue cette formation a une renomée supérieure à celle de l'Ensica.Une école donne un diplome et un diplome ne joue que durant les 5 premières années d'une carrière. Ainsi, le prestige d'une école permet d'ouvrir des portes et donne des opoortunités, c'est tout. Un bon ingénieur les saisit, un mauvais non et cela n'a rien à voir avec la formation d'origine.
Enfin, relis les documents officiels quant aux objectifs de l'ISAE. Les formations doivent rester complémentaires. Le but est d'accroitre le nombre d'élèves en mettant deux formations ds un meme institut pour atteindre une taille critique (condition nécessaire de visibilité internationale)
avatar
Docteur Troy

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Lun 04 Aoû 2008, 16:23

bonjour,
alors d'un côté, vous semblez dire que les les deux concours "vivent" dans des mondes totalement différents, mais de l'autre vous comparez la "renommée" de Supaero et de Ensica -en parlant même de preuve !- en vous basant sur des gens qui abandonnent une école du même concours que le vôtre au détriment d'une école -l'Ensica- d'un concours "totalement" différent...et qu'ils n'ont peut-être pas passé. Et s'ils l'ont fait, peut-être élimineraient-ils les centrales Paris et autres devant vos deux écoles d'aéronautique ? Vous allez me dire "ils choisiraient Supaéro !", sauf que là il s'agirait bien d'un choix direct et plus significatif de la "renommée" que l'histoire des abandons Ecp : si l'on aime vraiment l'aéro, on refuse souvent les Ecp parce que l'on est pas sûr du tout d'arriver par leur intermédiaire à une carrière prometteuse dans le domaine puisque je le rappelle, elles ne forment que quelques élèves bien choisis chaque année pour un double diplôme avec les grandes écoles d'aéro.
Si c'est les concours sont si différents alors comparons ce qui est comparable, non ? je veux dire les CCP avec les CCP et les Mines avec les Mines, car tous les élèves ne passent pas forcément les deux concours à la fois et sont reçus aux deux, je sais même que dans certains cas, certains gagnent les Mines et ratent les CCP -pour n raisons comme la différence de motivation, le fait d'être tombé sur le sujet attendu dans l'un et sur une impasse dans l'autre etc...
Je pense aussi que Supaero est plus célèbre -je n'aime pas dire renommée car il faut comparer des domaines précis- que l'Ensica mais non pas comme vous parce que je me sens si "inférieur" aux Mines Paris que c'est un honneur de les abandonner pour venir dans votre école.
Pour ce qui est de la complémentarité, j'ai lu les documents mais je vois que cela reste un objectif plus qu'un devoir : pourquoi pas mais les objectifs changent -tout comme les "renommées" d'ailleurs- et j'ai cru comprendre que dans un premier temps la DGA voulait donner le même nom de diplôme ISAE aux deux formations.
Enfin, je suis d'accord sur le fait que ta carrière dépendra de beaucoup de toi.
cordialement,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Troy le Lun 04 Aoû 2008, 16:38

Et s'ils l'ont fait, peut-être élimineraient-ils les centrales Paris et autres devant vos deux écoles d'aéronautique ?

On peut demander à djBuch ou Got. Quelle ecole auriez-vous choisie entre ensica et ECP ?
Des supaeros admis a centrale que je connais personnellement, tous seraient allés à centrale. (mais si tu as des contre exemples, n'hesites pas a les donner).

si l'on aime vraiment l'aéro, on les refuse souvent parce que l'on est pas sûr du tout d'y arriver par les Ecp qui, je le rappelle, ne forment que quelques élèves bien choisis chaque année pour un double diplôme avec les grandes écoles d'aéro.


Ceci est grossièrement faux. Il y a une option "air et espace " en troisième année à centrale (pour ceux qui veulent aller dans l'aeronautique). Et y vont ceux qui veulent, pas ceux qui peuvent.

je sais même que dans certains cas, certains gagnent les Mines et ratent les CCP


Tu veux dire admissibles aux mines et pas aux CCP ???
Soyons serieux, si tu me trouves un seul exemple....

que l'Ensica mais non pas comme vous parce que je me sens si "inférieur" aux Mines Paris que c'est un honneur de les abandonner pour venir dans votre école.

Personne ici ne se sent inférieur aux mines. Il suffit d'etre un minimum objectif et de voir les statistiques de concours (et oui on en revient toujours à ça mais on est en France, je te le rappelle) ainsi que les parcours d'anciens élèves.

Pour ce qui est de la complémentarité, j'ai lu les documents mais je vois que cela reste un objectif plus qu'un devoir : pourquoi pas mais les objectifs changent et j'ai cru comprendre que dans un premier temps la DGA voulait donner le même nom de diplôme ISAE aux deux formations.

Il s'agit d'un engagement par ecrit. Les recents evenements survenus a supaero me laissent croire qu'ils seront tenus (de toute façon, l'ISAE ne peut reussir si on la fait contre les eleves, et notamment ceux de supaero qui sont attachés en grande majorité a l'identité de leur formation).


Je n'etais pas au courant de l'intention initiale de la DGA de donner meme diplome.Source ?
En tout cas, c'est plutot le contraire qui se dit à toulouse (sur place quoi).
avatar
Docteur Troy

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Lun 04 Aoû 2008, 17:41

tu as mal reformulé ma question : mais ce faisant tu confirmes ce que je disais, pourquoi à ton avis choisirait-on Ecp au lieu d'Ensica pour un passionné d'aéronautique si ce n'est que chacune appartient à une famille de concours différents ? pour simplifier les choses, imagine que l'Ensica serait depuis un certain moment sur le même concours que vous et Ecp : à t'entendre, cela ne serait pas si déplacé, vu la "complémentarité" et la qualité de vos formations d'aéro, dans ce cas choisirait-on entre l'ECP et supaero ou entre supaero et l'ensica, toutes deux moins côtés que centrale ? tu ne sais pas plus que moi la réponse mais à ce moment là vous parlerez peut-être au taupin à "armes" égales - simple changement de concours, sans toucher aux formations !
Ensuite, je sais bien qu'il y a une option aéro en 3ème année à centrale, mais j'ai bien parlé de la possibilité de "double diplôme", la seule qui permettrait à un centralien de faire mieux dans l'aéronautique qu'un supaero ou un ensica -oui, c'est bien le cas dans les entreprises, que tu le veuilles ou non, vous êtes largement prioritaires.
J'ai bien dit admissible aux Mines et pas aux CCP : je connais des exemples personnellemente et ça n'a rien d'étonnant quand tu sais de combien de paramètres dépend la réussite à un concours.
Sans parler des reçus - même premiers !- aux Ens, X et autres qui abandonnent pour se réorienter pour différentes raisons et sans regret vers des filières ou des universités moins "renommées" mais qui leur plaisent. Mais me diras-tu, comparons ce qui est comparable...;-)
Ensuite ce n'est pas parce qu'on est en France, que l'on est idiot : mais si tu accordes tant de crédit aux statistiques, pour prendre un exemple, l'Ensica est beaucoup mieux côtée qu'une certaine excellente école d'informatique accessible aussi bien par votre concours que par CCP, un seul exemple comme celui-là incite à la prudence et rien ne lui interdit de se généraliser.
Quant à l'objectif initial d'un même diplôme ISAE, je l'ai vu mentionné plusieurs fois, dans ce forum et d'autres forums prépa -j'ai aussi des références.
Enfin, tu me parles d'un engagement par écrit DGA mais je ne sais pas si elle a vraiment une religion sur le sujet, tout ce qui compte finalement c'est que ça marche bien -et que c'est renommé, encore la logique concours à laquelle vous êtes si fidèles, même si la DGA vise un autre concours ! - et sur ce critère, vous et les ensica seraient peut-être les premiers à vouloir demain ce qu'aujourd'hui vous refusez ?
cordialement,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  illuvatar le Lun 04 Aoû 2008, 19:24

ce que je sens dans ton discours c'est que tu essayes de dire pourquoi pas un tout isae en oubliant complètement le passé et en recréant quelque chose de plus grand et donc forcément plus reconnu. C'est faux car même si certains répètent à l'envie que les écoles françaises ne sont pas connues à l'étranger et donc changer de nom ne changera rien "à l'international", les entreprises et université du domaine aéronautique (qui est un petit monde avec très peu d'acteurs) connaissent Supaéro (pour l'ensica je n'ai pas de renseignements donc je ne peux rien dire). En effet un certain nombre d'anciens de l'école sont dans ces entreprises et supaéro étant l'une des plus anciennes formations d'aéronautique au monde, elle a formé des grands noms de l'aéronautique (l'un des fondateurs du bureau MIG par exemple). Je pense alors que c'est une erreur de vouloir recréer une réputation à partir de rien alors qu'on a un formidable tremplin déjà existant. Si dans le futur les choses évoluent dans l'ISAE pour en faire une école très reconnue partout dans le monde très bien, mais cela prendra du temps et le changement ne peut s'effectuer que très lentement.
En outre concernant, l'histoire des diplomes je ne pense qu'il soit très avisé de croire ce que racontent des taupins ou des élèves qui voudraient que cela soit comme ça dans des forums et je pense qu'à ce niveau là, à moins que tu aies des contacts très hauts placés dans la DGA, nous sommes les plus à même d'en parler puisque nous avons eu plusieurs amphis sur le sujet.

illuvatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 02/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Lun 04 Aoû 2008, 20:22

absolument pas!
au contraire, je n'ai parlé que de toucher aux concours qui, d'après moi, ne reflètent pas toujours l'histoire et le vrai potentiel des écoles -ça il ne faut pas y toucher.
Ensuite, je ne me fie pas aux taupins mais justement à des élèves tout à fait respectables de votre formation qui sillonnent les forums pour prêcher la bonne parole de la séparation des identités.
cordialement,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Troy le Sam 09 Aoû 2008, 10:56


imagine que l'Ensica serait depuis un certain moment sur le même concours que vous et Ecp : à t'entendre, cela ne serait pas si déplacé, vu la "complémentarité" et la qualité de vos formations d'aéro

Il a ete question a un moment de mettre l'ensica sur le concours des mines mais a ce que j'ai cru comprendre, la direction du concours a refuse. En outre, je pense que, comme cela a ete dit, les ccp et les mines selectionnent deux profils differents, ce qui colle avec le maintien de deux cursus au sein de l'isae.

Ensuite, je sais bien qu'il y a une option aéro en 3ème année à centrale, mais j'ai bien parlé de la possibilité de "double diplôme", la seule qui permettrait à un centralien de faire mieux dans l'aéronautique qu'un supaero ou un ensica -oui, c'est bien le cas dans les entreprises, que tu le veuilles ou non, vous êtes largement prioritaires.


Ceci est faux. Quand on sort de Centrale, on a pas grand mal a se faire embaucher dans n'importe quelle boite d'aeronautique. Pour en avoir parle avec une personne travaillant aux DRH de Safran, Supaero a un leger avantage sur Centrale et Centrale est devant l'Ensica dans les grilles de salaire d'embauche.



J'ai bien dit admissible aux Mines et pas aux CCP

J'avoue que j'ai bcp de mal a te croire (et tous ceux qui ont passe ces concours sont, je pense de cet avis).

l'Ensica est beaucoup mieux côtée qu'une certaine excellente école d'informatique accessible aussi bien par votre concours que par CCP


J'ai du mal a voir laquelle Suspect

Pour finir, je rejoindrai illuvatar pour dire que nous sommes les mieux places pour parler de ce sujet ...

Cordialement,
avatar
Docteur Troy

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Dim 10 Aoû 2008, 17:04

bonjour,
alors vite fait,

Il a ete question a un moment de mettre l'ensica sur le concours des mines mais a ce que j'ai cru comprendre, la direction du concours a refuse. En outre, je pense que, comme cela a ete dit, les ccp et les mines selectionnent deux profils differents, ce qui colle avec le maintien de deux cursus au sein de l'isae.
Cela confirme bien ce que je disais : les services concours sont indépendants des services internes grandes écoles, et donc il serait peu convaincant de dire que les profils attendus sont exactement ceux recherchés -vu la diversité des écoles, pas étonnant- ou alors ce serait un coup de bol incroyable!
Ensuite il vaudrait mieux connaitre la raison de ce refus, si c'est bien le cas, avant de l'utiliser comme argument.

Ceci est faux. Quand on sort de Centrale, on a pas grand mal a se faire embaucher dans n'importe quelle boite d'aeronautique. Pour en avoir parle avec une personne travaillant aux DRH de Safran, Supaero a un leger avantage sur Centrale et Centrale est devant l'Ensica dans les grilles de salaire d'embauche.
Tiens, tu te rends enfin compte que les entreprises ne respectent pas forcément la classification des écoles aux concours ?? supaero devant centrale, comment est-ce possible en suivant ta logique d'il y a quelques jours ?? On peut sortir de ta contradiction de la manière simple suivante :
ta "découverte" a de nombreux autres equivalents mais avec l'ensica, qui avec vous ou d'autres ensi se voient privilégiées devant des écoles "mieux cotées", tout simplement parce qu'elle sont meilleures dans le domaine : et cela, le taupin le sait intuitivement - n'oublie pas que notre débat initial portait sur le choix DANS LA TETE du taupin, et là il ne pense pas forcément comme- voila pourquoi je l'imaginait bien éliminer centrale d'office et sa formation aero marginale, devant vos deux formations - aux memes conditions concours-s'il aime vraiment l'aéronautique. Aujourd'hui d'ailleurs, je sais que c'est devenu presque proverbial, "on les préfère aux centraliens!" et ces derniers -d'ailleurs en petit nombre dans l'option aéro- doivent effectivement de plus en plus ramer dans pleins d'entreprises s'il veulent etre chouchoutés... c'est comme ça : attention, tu sembles confondre belle carrière et salaire de début de carrière.
Enfin, il est vrai que l'avis des centraliens serait plus probant que le notre...

Citation:
J'ai bien dit admissible aux Mines et pas aux CCP

J'avoue que j'ai bcp de mal a te croire (et tous ceux qui ont passe ces concours sont, je pense de cet avis).
Tiens tu t'appelles "tout le monde" maintenant ? cette vérité te parait si difficile à digérer...

Citation:
l'Ensica est beaucoup mieux côtée qu'une certaine excellente école d'informatique accessible aussi bien par votre concours que par CCP

J'ai du mal a voir laquelle
Il s'agit de l'Ensiie ! Smile


Pour finir, je rejoindrai illuvatar pour dire que nous sommes les mieux places pour parler de ce sujet ...
Pour parler ou pour avoir toujours raison ? je pense que tu es le premier à apprendre de ce genre de débat ISAE.
cordialement,
Jeans


Dernière édition par Jeans le Dim 10 Aoû 2008, 17:19, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  romain10 le Dim 10 Aoû 2008, 17:13

Jeans a écrit:
Il s'agit de l'Ensiie ! Smile

Accessible à partir des mines? hum... une nouvelle qui a du échapper à tous les taupins à peu près non? De plus une école accessible par deux concours... ça semble louche.

Je croyais que c'était seulement par centrale. Une désinformation surement...
avatar
romain10

Nombre de messages : 222
Age : 30
Date d'inscription : 10/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Dim 10 Aoû 2008, 17:25

J'ai vérifié sur leur site : ils sont accessibles par centrale-supelec ET concours national deug -encore "pire" diront certains !! Et cela ne l'empeche pas d'etre moins bien classée que l'ensica- avec ce que valent les classements- donc mon raisonnement au-dessus tient toujours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  romain10 le Dim 10 Aoû 2008, 17:35

Ah non pas encore pire, si tu y vas de ce côté là Supaéro est accessible par un concours à la fin d'une L3 (concours commun avec les Ponts et l'ENSTA). Ce qui m'étonnait, c'était deux concours pour les taupins...

Mais l'ENSICA est mieux côtée (à mon avis) que Télécome Bretagne et à égalité avec les mines de Nancy par exemple. Mais j'avoue que je n'ai pas trop compris l'histoire de l'hypothèse où l'ENSICA serait sur les mines...

Bref, il faut néanmoins voir que l'admissibilité aux mines est quelque chose de parfois dur à avoir et mettre l'ENSICA sur le concours des mines empecherait un grand nombre de taupin voulant faire de l'aéronautique de rentrer à l'ISAE... Ce serait dommage qu'ils se contentent de l'ENAC et l'ENSMA qui n'offrent quand même pas le même genre de formation. M'enfin, ce que j'en dis...
avatar
romain10

Nombre de messages : 222
Age : 30
Date d'inscription : 10/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  tfr890 le Dim 10 Aoû 2008, 19:28

Bon, je me lance...

Au juste, qu'es tu en train de dire Jeans (Spoutnik ou autres Lisae...) ? Que pour les taupins l'Ensica peut dans certains cas être préférée à Centrale, aux Mines ou à Supaero ? Eh bien non. C'est comme ça. (Perso, n etant pas fan d'aero je connaissais meme pas l'Ensica. Et ca c'est le cas de beaucoup de taupins venant des 'grandes' prépas. Je dis pas ca pour devaloriser, c'est un fait.)
Tous ce que l'ont peut faire en sortant de l'Ensica, on peut le faire après Supaero aussi. Sauf qu'en sortant de Supaero on peut faire autre chose aussi (finance par exemple).

Quant à la renommée, celle de Supaero est plus importante que celle de l'Ensica tant au niveau des taupins (cf. statistiques), au niveau des entreprises (cf. grilles de salaires), ou des universités étrangères (cf. accord de partenariat).
De la même manière, on ne peut pas comparer Supaero au MIT ou à Harvard

Une dernière remarque : il fut un temps où les écoles étaient officiellement classées en groupe 'de niveau'.

Supaero : groupe 1
Ensica : groupe 3
http://www.usinenouvelle.com/Dossier/salaires/ecole-ingenieurs-groupe1.html

L'ISAE maintenant c'est fait et on doit travailler pour que ca se passe le mieux possible pour TOUT le monde.
avatar
tfr890
Modo

Nombre de messages : 68
Age : 30
Localisation : Supaero
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Troy le Lun 11 Aoû 2008, 08:18


supaero devant centrale, comment est-ce possible en suivant ta logique d'il y a quelques jours

Peut etre parce qu'il y a des gens qui refusent centrale pour supaero et que l'ecart entre supaero et centrale est faible, en tout cas beaucoup plus qu'entre centrale et ensica. Je maintiens qu'il vaut mieux faire Centrale que l'ensica pour travailler dans l'aeronautique. Tu parles de belles carrieres ? Je te donne quelques exemples : Marc Ventre, Gilles Bouctot ....

Tiens tu t'appelles "tout le monde" maintenant ? cette vérité te parait si difficile à digérer...



Durant mes annes de prepa, j'ai rncontre pas mal de taupins et de profs. Je n'ai JAMAIS entendu dire que l'admissibilite aux CCP etait aussi difficile que celle aux mines (c'est plutot le contraire). D'ailleurs, ce n'est pas par hasard que l'on dit que les classes etoiles preparent plutot a centrale/mines et les non etoiles a CCP/E3A.

Enfin, l'une de conditions essentielles pour avoir raison est de savoir de quoi on parle. De ce point de vue la, les eleves de supaero sont bien places.
avatar
Docteur Troy

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Mar 12 Aoû 2008, 01:36

Romain10, jolie raison pour laisser l'ensica sur ccp et merci pour tes nouveaux exemples, ce que je disais c'est que le taupin face à son avenir -j'étais dans le lot, pas d'inquiétude- est un etre basique, extremement simple voire simpliste : il ne passe pas son temps a passer en revue les brochures de ses écoles préférées avant de réviser, il n'a d'ailleurs pas le temps, en général on les préfère pour lui - tfr90 le confirme : classement et nom d'école, voila TOUT ce dont il a besoin pour foncer, c'est comme ça. Ce qui est plus que probable, c'est que un etre aussi intelligent que celui-la, et s'il n'a pas de passion particulière, et bien vous pouvez lui faire croire a peu près ce que vous voulez, si vous savez simplement manier les deux trucs que j'ai dit : chiffre de classement et nom d'école - et assez courts si possible pour qu'il les retienne. La qualité de l'école, c'est après qu'il verra- et regrettera des fois : et il suffit de très peu -imaginons mettre ensica dans le concours centrale- pour que plus de taupins simplement attirés par le coté éternellement fascinant de l'aéronautique -comme tfr90- éliminent centrale devant ensica, et meme supaero si c'est la moitié "complementaire" ensica et bien classée qui les attire dans l'ISAE. Donc tout peut changer si on y met la bonne suggestion : il ne faut donc pas juger trop vite.
Sauf que tfr90, j'ai mal compris ou tu vois la meme différence entre supaero et MIT qu'entre vous et l'ensica ? à t'entendre, l'ensica serait une supaero diminué tout comme supaero serait une MIT diminué, rassure-moi que tu n'en sais rien tout simplement. Ensuite, je n'ai pas compris ce que tu veux dire avec tes classements usine nouvelle et je crois que le taupin international que vise l'ISAE les comprendra encore moins : je peux meme t'en trouver des moins flatteurs pour ce que ça vaut. Le problème majeur de l'ensica c'est apparemment sa faiblesse à se faire connaitre, pas ses autres qualités : excès de modestie ?
en tout cas, c'est très mal venu dans ce domaine parce que c'est sur que le taupin ne va pas choisir un nom qu'il ne connait pas -mais là ça peut suffire, toi que savais-tu de supaero si ce n'est le joli nom...?
Docteur Troy, tes arguments ? bien sur qu'on peut citer de belles carrières dans tous les diplomes : mais j'ai cru comprendre a t'écouter que le diplome ne dominait que durant les 5 premieres années, Ventre serait-il arrivé bien avant à son poste, ou alors n'a t'il pas developpé ou confirmé, comment dirais-je, certaines qualités qui n'existent pas que chez les centraliens?? je pense qu'une vraie école d'aero a tout ce qu'il faut pour rever dans l'aéro-c'est aussi vrai pour supaero- meme le taupin serait d'accord avec moi.
Ensuite, depuis quelques temps, tu sembles rapprocher de plus en plus centrale et supaero dans ta propre isae : les deux seraient finalement presque "comparable" -mais alors pourquoi etre si fiers que l'on se détourne de centrale pour vous ?- pourtant c'est avec l'ensica qu'on vous rapproche, ah cette DGA... ;-)
Enfin, je parlais d'admissibilité pas de difficulté, c'est différent.
bref, je sais que vous etes mieux placés que moi maispas mieux que les ensica qui ont aussi leur avis sur certaines questions -formations etc...-
En tout cas, je vois que l'ISAE est entrain de se faire grace à vos bonnes volontés.
cordialement,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  illuvatar le Mar 12 Aoû 2008, 11:06

En parlant des ensica, je ne vois pas en quoi leur version au niveau des formations devrait changer par rapport à la notre puisque depuis le début nous redisons juste la version officielle de la direction de l'ISAE qui met en avant la complémentarité des formations. De plus j'en ai aussi assez que les Supaero soient toujours les méchants pas modestes qui enfoncent les pauvres autres écoles moins cotées. Tu parlais "d'excès de modestie", et pourquoi pas plutot une com moins efficace: je pense que plus de gens connaissent l'enac et pourtant c'est sur le même concours. Ce que je retiens de tes interventions c'est que surtout tu t'insurges contre la classification des concours, ce qui n'a rien à voir à l'isae mais est un sujet général concernant le système français: je te propose donc d'écrire aux différentes directions de concours pour leur faire part de tes idées.
De plus concernant l'isae plus particulièrement, ce que tu ne sembles pas comprendre c'est que les supaero (je ne sais pas ce qu'il en est pour les ensica) ont toujours eu une identité très forte très proche de leur école, et il me parait normal que des élèves Supaero aient du mal à faire la même chose avec un nouvel institut du jour au lendemain. C'est pourquoi je pense que tout cela prendra du temps comme pout tout et c'est pourquoi ceux qui cherchent à créer la polémique apparaitront encore pendant quelques temps.

illuvatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 02/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Troy le Mar 12 Aoû 2008, 14:01


Ventre serait-il arrivé bien avant à son poste, ou alors n'a t'il pas developpé ou confirmé, comment dirais-je, certaines qualités qui n'existent pas que chez les centraliens

Bien sur que le diplome n'a d'effet qu'en debut de carriere. Neanmoins, tu remarqueras (il suffit de regarder les organigrammes des societes du groupe safran) qu'il y a beaucoup plus de centraliens que d'ensica a des postes de direction.Coincidence ?

Ensuite, depuis quelques temps, tu sembles rapprocher de plus en plus centrale et supaero dans ta propre isae : les deux seraient finalement presque "comparable" -mais alors pourquoi etre si fiers que l'on se détourne de centrale pour vous ?- pourtant c'est avec l'ensica qu'on vous rapproche, ah cette DGA... ;-)
Enfin, je parlais d'admissibilité pas de difficulté, c'est différent.

Je dis que Centrale a une renommee legerement superieure a supaero, pas que les deux ecoles sont comparable. Le fait que des ecoles refusent centrale pour supaero est simplement la preuve que le nom supaero compte chez les taupins et atteste du bon niveau de recrutement.
avatar
Docteur Troy

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Donuts le Mar 12 Aoû 2008, 17:27

posts beaucoup trop longs.stop.denues d'interet.stop.merci d'abreger.stop

lol!
avatar
Donuts

Nombre de messages : 36
Localisation : poney tail land
Date d'inscription : 12/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Poppers le Mar 12 Aoû 2008, 18:49

Les posts sont en effet immensement trop longs. Même avec un bon

ça ne passe toujours pas. (désolé pour cette métaphore un peu grossière mais bougrement visuelle).


Dernière édition par Docteur Poppers le Mar 12 Aoû 2008, 20:26, édité 1 fois
avatar
Docteur Poppers

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 19/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Yo le Mar 12 Aoû 2008, 19:02

En même temps, de ta part, Dr Poppers.... Ca reste logique... Tu m'en files un peu ?

Yo

Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 28/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Mer 13 Aoû 2008, 01:22

bonsoir,
Illuvatar, ce n'est qu'un débat.

En parlant des ensica, je ne vois pas en quoi leur version au niveau des formations devrait changer par rapport à la notre puisque depuis le début nous redisons juste la version officielle de la direction de l'ISAE qui met en avant la complémentarité des formations.
Bien sur qu'on ne débat pas avec des portes-paroles modèles...
Mais heureusement que vous avez vos propres ambitions avec l'ISAE et plus de choses à dire que la version officielle. Je ne m'insurge pas contre les concours en général mais je faisais remarquer que ça bloquait un peu quelques mentalités sur l'ISAE.
Docteur Troy :

Bien sur que le diplome n'a d'effet qu'en debut de carriere. Neanmoins, tu remarqueras (il suffit de regarder les organigrammes des societes du groupe safran) qu'il y a beaucoup plus de centraliens que d'ensica a des postes de direction.Coincidence ?
Tu te contredis toujours plus : si le principe qui dit que ta carrière ne dépend que de toi à partir d'un certain temps est valable, alors ça n'empeche toujours pas "l'égalité" des chances ! Je ne te suis plus, explique- toi : s'il y a plus de centraliens, c'est que plus de centraliens ont suivi ce principe a fond, non ? Là alors ce pourrait etre un simple problème d'ambition.
A moins que tu ne veuilles dire que les centraliens sont généralement plus futés que les ensica -concours plus dur et meilleur classement, dis-donc- alors dans ce cas, j'en conclue tout simplement que les centraliens sont plus futés que les supaeros et les autres écoles d'aéro et que tu peux t'attendre à les trouver en majorité devant vous : je suis sur qu'il existe des entreprises dans ce cas, dis-moi franchement qu'en penses-tu, est-il irrévocable que le type -X, centrale...- qui a fait trois ans d'aéro et de management se retrouve dans une entreprise d'aéro derrière le type qui n'a fait que quelques mois d'aero ?
Si tu penses que oui c'est fatalement le cas, alors soit ton principe est faux -en fait il l'est un peu car il existe encore des employeurs traditionalistes- soit tu n'y croies pas car ta réussite au concours révèlerait définitivement tes limites pour le reste de ta vie, et donc on n'en sort jamais vraiment de ce concours (!) mais pire encore supaero serait dans le meme cas que l'ensica car on peut toujours trouver plus futé dans l'echelle des concours et si tu "canardes" l'une tu "canardes" l'autre, ça tu ne t'en rends des fois pas compte - alors que vous etes dans la meme "entreprise" de formation ISAE: c'est un peu comme si dans safran, tu faisais la pub d'une entreprise concurrente moins spécialisée que vous, toi qui parles de belles carrières, safran te ferais oublier la tienne avec ce genre de gaffes...
Heureusement que dans la réalité, les entreprises sont moins des castes que des endroits ou ta compétence et ton ancienneté appuient ta carrière.
Si tu croies toujours a ton principe, alors tout dépend de toi et ton avenir reste ouvert : le taupin peut alors préfèrer lors des choix mettre toutes les chances de son coté en faisant une vraie école d'aéro pour le maximum de compétence, savoir de quoi il parle et se donner après à fond pour sa carrière.

Je dis que Centrale a une renommee legerement superieure a supaero, pas que les deux ecoles sont comparable. Le fait que des ecoles refusent centrale pour supaero est simplement la preuve que le nom supaero compte chez les taupins et atteste du bon niveau de recrutement.

peut-etre, dire ça c'est mieux que d'essayer de prouver autre chose qui n'a rien a voir sur une autre formation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Poppers le Mer 13 Aoû 2008, 10:32

MOuahaha, j'ai lu que "des taupins réussissent les mines et ratent CCP". "lol" si je puis me permettre. Tu parles de 0.001% des gens de prépa peut-être ? éventuellement, certains taupins ne peuvent prétendre à aucune école des CCP car ils ne les ont pas passé, mais ça s'arrête là.

Et arrêtez la fierté Ensica, du genre "notre niveau est le même dans les carrière". Ce n'est qu'un exemple parmis 1000 autres: de la liste de tous vos anciens, aucun n'arrive à un niveau tel que les Supaéro qui ont le plus réussi (exemple tiré de la plaquette officielle ISAE).
Et encore une fois, si les Ensica avaient eu le choix final d'aller à Supaéro avant d'intégrer, aucun ne serait allé à l'Ensica. Soyons réalistes.

_________________
L'ouverture aux autres membres n'est plus un art en soi
avatar
Docteur Poppers

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 19/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Docteur Troy le Mer 13 Aoû 2008, 10:41

Que le diplome n'aie d'importance que durant les 5 premieres annes de ta carriere, c'est un fait. Que les centraliens aient chez safran plus de postes a reponsabilite que des ensica, c'est un deuxieme fait. Que les centraliens et les supaero soient a peu pres a egalite de ce point de vue la, c'est un troisieme fait (oui je sais, je suis chiant a lire).

Qu'en deduire ?

Que selon l'ecole dont on vient, les employeurs nous embauchent avec differentes intentions. Pour un Centrale/supaero, il y a une arriere-pensee de le faire evoluer vers des postes de management. Je ne dis pas que ce n'est pas le cas avec un ensica mais c'est moins marque. Les diplomes influencent le debut de la carriere mais il arrive bien souvent que la facon dont on debute sa carriere impacte sur la suite. Voila pourquoi a mon sens il y a plus de supaero/centrale que d'ensica a des postes de management chez safran.

Derniere chose : les employeurs raisonnent par groupes d'ecole, pas par ecole. Supaero et centrale sont dans le meme groupe.
avatar
Docteur Troy

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Invité le Mer 13 Aoû 2008, 13:36

bien, docteur Troy, je suis un peu plus d'accord, on en revient donc toujours à ton principe : on peut commencer plus ou moins bien -et les favoris changent d'une entreprise à l'autre, c'est aussi un fait!- que les autres du coté employeur mais à la fin tout peut s'inverser. Tu me cites des faits mais ton principe -par définition le fait supérieur- s'en fiche royalement puisqu'il peut tous les contredire quand il le veut...vraiment. Donc, coté reve vos potentiels sont égaux : les employeurs savent aussi se débarasser de leurs bons ou mauvais préjugés, aussi vite qu'ils les ont gagné quand ils voient la personne.

Derniere chose : les employeurs raisonnent par groupes d'ecole, pas par ecole. Supaero et centrale sont dans le meme groupe.
Sauf que là, c'est encore mieux avec l'ensica vous etes dans le meme institut : ça compte énormément que l'employeur négocie avec la meme administration.
Tiens, un autre docteur, Poppers, un peu moins calme- une petite boule de nerf :

Et arrêtez la fierté Ensica, du genre "notre niveau est le même dans les carrière". Ce n'est qu'un exemple parmis 1000 autres: de la liste de tous vos anciens, aucun n'arrive à un niveau tel que les Supaéro qui ont le plus réussi (exemple tiré de la plaquette officielle ISAE).
Et encore une fois, si les Ensica avaient eu le choix final d'aller à Supaéro avant d'intégrer, aucun ne serait allé à l'Ensica. Soyons réalistes.
j'ai aussi vu des sommités à l'ensica : de toute façon, les conditions historiques sont ce qu'elles sont, mais si tu regardes bien, ces premières sommités étaient des inventeurs et des techniciens -beaucoup plus humbles que toi- avant d'etre des managers - plus ou moins bons : cette tendance s'inverse chez vous il me semble, alors que la tradition resterait vive chez l'ensica - c'est ce que vous semblez dire : il suffirait que le gout pour le mauvais management baisse -et voyez dans airbus etc tous ces licenciements de cadres supérieurs et d'ingénieurs de toutes catégorie au profit des techniciens- pour que tu perdes ton arrogance très mal placée : c'est aussi ça la crise de l'aéronautique, dans quelques années, j'aimerais savoir ou tu en es et si tes ancetres ont pu voler à ton secours ;-)
Peut-etre que tu dis vrai pour "Et encore une fois, si les Ensica avaient eu le choix final d'aller à Supaéro avant d'intégrer, aucun ne serait allé à l'Ensica. Soyons réalistes" : sauf que l'enjeu reste, une fois que tu y es, ta capacité à oublier ton passé, arreter de te faire materner par ton nom de famille et briller.
Je vois simplement que les ensica sont plus souvent en position d'attaque et vous de défense : ils sont décidés à ne plus revenir en arrière -c'est aussi un réalisme - et l'avenir nous dit déjà et nous dira quelle attitude d'esprit était la meilleure, beaucoup d'entre vous l'ont compris, tu ferais mieux de suivre (bien sur je ne peux juger sur le peu d'ensica que j'ai vu)
cordialement,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Donuts le Mer 13 Aoû 2008, 15:06

Merci Papa.

Cordialement,

Amen


Dernière édition par Donuts le Mer 13 Aoû 2008, 15:44, édité 1 fois
avatar
Donuts

Nombre de messages : 36
Localisation : poney tail land
Date d'inscription : 12/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Lucas le Mer 13 Aoû 2008, 15:38

J'ai lu attentivement votre débat, qui est fort instructif (c'est déjà ça).

Étant nouvellement intégré à Supaéro, je ne pense pas avoir le droit de débattre de sujets qui ne me concernent pas encore directement, mais j'ai quand même une question que je voudrais poser à Jeans :
pourquoi restes-tu dans la même optique que Spoutnik ? Je veux dire : tu te présentes comme venant d'une ENS, pourquoi une telle hargne à défendre l'ENSICA ?

Je voudrais simplement dire quelque chose : si on considère que ton IP commune avec Spoutnik n'est qu'un hasard (admettons...) et que le fait que Spountik n'intervienne plus en est un autre (on admet toujours...), il n'en reste pas moins que tu écris avec le même style (j'ai mené une étude comparative : même phrasé, même fautes d'orthographes, même façon de mettre des phrases entre tirets, etc...) et que ton point de vue reste sensiblement le même (même si tu prends soin de parler de Spoutnik à la 3e personne...)

Je n'ai donc qu'une seule chose à dire : arrête de prendre les gens pour des imbéciles, je pense que tout le monde est d'accord pour affirmer que tu n'es pas ce que tu prétends être.
avatar
Lucas

Nombre de messages : 30
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ENSICA ne comprennent toujours rien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum